L’Energétique Chinoise comme complément à la Kinésiologie

Remarque : je ne suis pas acupuncteur, et par conséquent je n’utilise ni aiguilles, ni ventouses, ni moxas.

Il me tient à cœur de partager avec vous les raisons qui m’ont conduit à utiliser l’Energétique Chinoise comme pratique complémentaire à la Kinésiologie.

Il y en a 3 principales :

  • Une continuité avec l’histoire de la Kinésiologie d’une part et de l’Adaptogénèse d’autre part
  • Une mise en pratique concrète de lois Energétiques qui ont été élaborées et éprouvées sur 2 à 3 000 ans
  • Un attrait personnel pour cet art

Dans un second temps je vous en dirai plus sur comment j’intègre cette pratique au sein des séances de Kinésiologie.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’Energétique Chinoise, vous trouverez quelques éléments dans la page qui lui est dédiée en cliquant sur le bouton ci-dessous :

C’est quoi l’Energétique Chinoise ?

Un lien historique avec la Kinésiologie

En 1964 le Dr Georges GOODHEART, un chiropracteur américain, réalise les premières séances de ce qui deviendra la Kinésiologie (voir la page Historique). Il met ainsi en évidence une relation entre les muscles et les viscères.

Très rapidement il prend connaissance du livre de Félix Mann publié en 1962 : « Acupuncture, Ancient Chinese Art Of Healing ». Il s’agit de l’un des premiers livres en anglais sur la Médecine Traditionnelle Chinoise. Georges GOODHEART découvre ainsi la relation connue depuis des milliers d’années entre les méridiens et les organes, ce qui fait écho à ce qu’il vient de démontrer en utilisant les tests musculaires.

Le triangle de base de la Kinésiologie vient de naître : il existe une relation étroite entre les muscles, les organes et les méridiens. En 1966, Georges GOODHEART écrit le premier livre qui présente le lien entre la Kinésiologie et l’Energétique Traditionnelle Chinoise.

Un des points forts de l’Adaptogénèse

En créant l’Adaptogénèse (voir la page Adaptogénèse), Francis VIEULES y a intégré encore plus les principales lois de l’Energétique Chinoise par rapport à ce que l’on peut trouver dans les branches historiques de la Kinésiologie, et notamment « La Santé par le Toucher ».

Un exemple concret : dans de nombreux protocoles, les émotions qui sont utilisées sont classées selon la loi des 5 Eléments (voir la page sur l’Energétique Chinoise). Par ailleurs, l’utilisation des points des méridiens est quasiment systématique dans l’ensemble des protocoles de l’Adaptogénèse, toujours en relation avec les lois millénaires de l’Energétique Chinoise.

Un attrait personnel

Cela fait de très nombreuses années que je me suis intéressé à ce très vaste domaine que l’on désigne sous le terme d’Energétique Chinoise. J’ai commencé à l’aborder par la lecture de livres de différents auteurs : Jacques André Lavier, Jacques Pialoux, Elisabeth Rochat de la Vallée, Giovanni Maciocia, Jean-Marc Kespi, Anne Ducasse … pour ne citer que les plus importants. Si cela vous intéresse, vous trouverez les références de ces ouvrages dans la page consacrée à la présentation de l’Energétique Chinoise

J’ai ainsi commencé à appréhender cet univers gigantesque, et j’ai vite compris que pour aller plus loin il fallait passer par une formation. La question était alors de trouver laquelle parmi toutes celles qui sont disponibles. Je ne souhaitais pas devenir acupuncteur au sens strict, mais plutôt approfondir ma perception de la dimension énergétique de l’Etre Humain. C’est ainsi que j’ai eu la chance de suivre pendant trois ans l’enseignement de Régis BLIN qui fait partie de l’école SFERE (Société Française d’Etudes et de Recherches en Energétique).

Il s’agit d’une formation assez unique dans le paysage français de l’Energétique Chinoise et même au-delà, puisque Régis BLIN dispense son enseignement depuis près de 40 ans dans de nombreux pays du monde, y compris en Chine.

Je continue bien sûr à approfondir mes connaissances par la lecture de nombreux ouvrage sur ce sujet.

Une intégration totale dans les séances de Kinésiologie

Au fur et à mesure des années, en complément de ce que propose déjà les branches historiques de la Kinésiologie ainsi que l’Adaptogénèse, j’intègre de plus en plus l’Energétique Chinoise dans ma pratique quotidienne de la Kinésiologie.

Un point important à noter : je n’utilise pas d’aiguilles d’acupuncture, ni de ventouses, ni de moxas. Conformément à l’enseignement de Régis BLIN, seules les mains sont utilisées pour agir sur les zones énergétiques que sont les points des méridiens, ou les méridiens eux-mêmes.

Les lois de l’Energétique Chinoise que j’utilise sont complètement intégrées à ma pratique de la Kinésiologie et de ce fait sont associées au Test musculaire qui reste le fil conducteur de mes séances. Ce sont donc les réponses obtenues par utilisation de ce Test musculaire qui m’indique quelles sont les corrections énergétiques prioritaires qui peuvent vous aider à trouver une plus grande Harmonie.

J’ai ainsi développé à partir de l’enseignement de Régis BLIN des protocoles originaux qui permettent par exemple d’apporter un meilleur équilibre au niveau des grands axes énergétiques du corps, ou encore de travailler sur les blessures émotionnelles plus ou moins anciennes. En effet, pour l’Energétique Chinoise, une très grande partie des problèmes physiques ou psycho-émotionnels que nous rencontrons dans le présent trouvent leur origine dans les grands chocs émotionnels que nous avons connus au cours de notre vie, et très souvent dans l’enfance.